Les danseurs incompétents

Il faudrait une danse contemporaine pour danseurs incompétents.

Incompétents comme vivent de nombreux individus qui sont incompétents à ” gérer ” leur vie en la ruinant par de multiples décisions.

Les danseurs feraient la danse de la vie ravagée par la raison malade, le corps ainsi serait inapte à monter en images la monstration d’une harmonie…

Chaque geste, chaque vitesse, chaque rythme, serait incongru & inapproprié

Qui écrira la danse de l’incompétence à vivre ?

Posted in a philosphy without philosoph., art, art without artist, arts, Beauty without arts, danse, danse contemporaine., Uncategorized | Tagged , | Leave a comment

dead ego tale ( french version )

J’ai mâché le Nord, j’ai avalé le Sud ; rien ne vint.

J’ai léché le Plein j’ai goûté le Vide mais je ne connus rien.

J’ai dévoré l’Est, j’ai observé le Nord. Comment pourrais-je dépassé tant d’ignorance ?

J’ai fait le 3 j’ai dit le 2 j’ai articulé le 20 j’ai mangé le 1 j’ai aspiré le 9 mais rien ne vint.

Le zéro s’est détourné de mon regard affamé et vicieux.

Chien enragé entouré de singes grimaçant, supplicié du feu intérieur j’ai navigué le Noun et rien ne vint et tout s’empira dans le jour à la teinte du gris séduisant.

J’ai essayé l’usage du vide et j’ai obtenu le visage ignorant. Le ciel s’est refermée ; la terre a cessé de résonner et j’ai dès lors raisonné pour remplacer le son.

Aveugle, sourd froid et brûlant j’ai obtenu une espèce très particulière de la mort que l’on appelle la Vie. J’ai dansé pour un morceau de pain ; j’ai chanté autour des potences pour fêter ma chance comme un d’indigent du cœur fête sa pauvreté qu’il chérit. J’étais le chien j’étais le singe j’étais la sphère froide, glaciale et hermétique. J’ai continué à mâcher, à léché à sucé à avaler goulûment les fruits pourris de mon imagination amputée ainsi je restais affamé.

Puis elle vint, frêle et décidée.

Puis elle vint, heurtant ma morte porte de sa main.

Puis elle vint, animée de l’âme supplémentaire et me dit et me parla et me raconta et me lut et m’écouta et me répondit et me vit et m’attendit.

Elle vint pour donner le seul assaut qui vaille ; celui de l’amour.

Elle m’enseigna l’amour comme la seule langue qu’elle connut.

Je ne la compris pas ; je doutais parfois mais surtout je refusais d’entendre.

Mes oreilles refusèrent la foi qu’elle me présenta.

Qu’importe ; elle persévéra et détruisit mot à mot cette haute tour grise que mon esprit triste construisit pour lui même et en lui même

Alors elle remplaça les mots et les leçons que mon esprit récitait depuis longtempslongtempslongtempslongtempslongtempslongtemps.

Elle remplaça les peaux mortes de mon égo pour un autre habit qui est désormais ma nouvelle vie.

Elle vint et elle vint et encore elle vint et encore et encore elle vint. Elle vient maintenant et chaque jour.

Elle est ici.

Qui ?

Mon épouse.

Posted in attempt for a modern prose., faith., Uncategorized | Leave a comment

Song for an Unknown Ego

I am That the That !

I am That and I got you.

I am That and I am inside you ! you ! and you !

I say I and you say I too but you are alway «  you «  for the others.

I am The That you don’t know for you are looking outside.

« Deep and and wide » He says and I am That the limitless That !

I got you and you will never reach me.

I am That ! That ! That !

You are so stupid…you believe I am an unworthy Lessness ahahahah

Any way ! I am inside you ! you ! and You ! I got you ! I got you for I am That ! I am That !

Deep and wide He says…The black sea of your pennyless Ego.

I am That, That ! That !

I am That, That ! That !

I am That and I got you !

I am That and I am inside you ! you ! and you and I got you.

Posted in a philosphy without philosoph., art without artist, attempt for a modern prose., Beauty without arts, Believer, believing, faith., God, mystic wave, Uncategorized | Tagged , , , | Leave a comment

Concept Scape

Posted in art without artist, pulp drawings, unknown artist, pulp artist. | Leave a comment

Vincere

I sucked the North, I crawled through the filth of my brain, I licked the South, I ate the East and spat it out. I reached the top through the bottom of my bowels. I swallowed the cold air then I chewed the winds. I rode the Blascht and the Ponent and ran on the Mistral and juggled on the Helm, but no one saw that. I swallowed the lies and the temporary truths. I denounced the poor woman and the weak and helpless man. I also accompanied the asphalt dog of the tyrant. I cried down to the earth and laughed in the cloud to celebrate the earth’s submission to the desires of men. Then I doubted the simplicity of truths and invented a complex reality to terrorize the speechless idiot. I spit out the love. I have kept the fire of anger to spread it in the core of the heart. I screamed into the void and uttered plaintive and lying words towards the silent deities. I ignored the void and worshiped the full. An unknown and dark and distant and attentive god spoke to me … I was too busy dancing around the gallows to rejoice at my luck. So It withdrew away from me. I preferred the veneration of the white lamb which offered me the highway of my vain desires so faithful to console me for being there. The nibbling spears of my time warned me that I had to make a choice. I melted my eyes under the light of the screens. I melted my eyes under the effect of the light of the screens. I melted my eyes under the effect of the light from the screens. 

Posted in a philosphy without philosoph., Beauty without arts, Believer, believing, faith., God, merchandizing,, mystic wave, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

My Mind is empty and my body is filled by Pneuma

Posted in art, art without artist, drawing, pencil, sketches, pulp drawings, Uncategorized, unknown artist, pulp artist. | Tagged , , , , | Leave a comment

sw

skin
Posted in Indians Indians | Tagged , , | Leave a comment

InterieurScape

Posted in Uncategorized | Leave a comment

ConceptScape 2021

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Beauty “Fielded “

beauty is not an object. beauty is not a state. Beauty is not a mixture and coordination of elements. Beauty is a field. This beauty field is made up of point.

Each point is a virtuality of forms. Each point containing the virtualities is connected with other virtuality points. The links connecting the points of formal virtualities are the time during which virtual forms can match each other. When an artist produces a work of art, he has made a conjunction of forms being possible in a limited time. that conjunction of forms comes from the field of Beauty. the less the artwork is covered by the veil of beauty the less the time of conjunction of forms is longing.

A form is a definition of what is possible in its time and place. beauty flows in the art work when this work contains a time agreement between two forms. Beauty is not the points of virtuality. Beauty is not the links between the points of virtual forms. Beauty is the field of time linking  forms “inshapped” in fixed material pause.field of beauty

Posted in art, art without artist, arts, Beauty without arts | Tagged , , , , | Leave a comment

the Old wise man told me…Lesson One

the truth beyond.jpg

Posted in Humour, Ufo, Ufoumor, Uncategorized | Tagged , | Leave a comment

Idiot Sexuality

Les hommes n’aiment pas leur sexualité. Il n’aiment pas cette fonction qui leur incombe et qu’ils vivent avec le poids de l’obligation idiote et terne. La sexualité s’annonce en effet très vite répétitive et transparente. En revanche les individus aiment le sexe car le sexe leur appartient comme leur invention qui leur est propre. Le sexe est à la sexualité ce qu’est la gastronomie à l’alimentation. Il faut s’alimenter alors les hommes ont inventé la gastronomie.  Il faut se reproduire alors les hommes ont inventé le sexe pour mieux s’échapper de la sexualité. Derrière le mot sec et court de ” sexe” se trouve un boulevard dans lequel roule le flot de l’inventivité et de l’ingéniosité des hommes et des femmes comme de tous les autres genres possibles. Cette invention plus ou moins riche, heureuse n’a qu’un but : retarder le constat de la simplicité de la sexualité humaine qui est avant tout animale.

Le sexe c’est le plaisir des sens certes mais c’est avant tout le plaisir du mentale. Le mentale s’invente d’autres organes génitaux qui demeurent dans la zone de la perception intériorisée et modifiée du corps. Le sexe c’est l’autre nom d’un circuit fermé qui produit l’autosuggestion d’avoir du plaisir. ” L’amour est un acte sans importance, puisqu’on peut le faire indéfiniment.” rappelle le poète symboliste et c’est cela qui tourmente les hommes : le fait que faire l’amour peut se répéter ad libitum et ne jamais procurer un plaisir plus grand que celui que l’on reçoit car ce qui reste c’est une sensation limitée dont la singularité est élimée par la répétition. alors il faut inventer une croyance que le plaisir est ailleurs ; ailleurs c’est à dire dans d’autres pratiques…

Posted in Uncategorized | Leave a comment

InterieurScape

Posted in Uncategorized | Leave a comment

ConceptScape2bis

Posted in Uncategorized | Leave a comment